L'histoire thermale

Balaruc-les-Bains : une station thermale historique

Station thermale en région Occitanie, Balaruc-les-Bains est située dans le département de l'Hérault, à proximité de la Méditerranée, sur une presqu'île du Bassin de Thau, à 29 km au Sud de Montpellier, 7 km de Sète et 48 km de Béziers.

Seule station thermale de la Méditerranée, Balaruc-les-Bains est spécialisée en Rhumatologie et Phlébologie.

Aujourd’hui, il s’agit du premier établissement thermal en France et en région Occitanie.

 

De l’Antiquité à nos jours

Pintare, poète grec (518-438 avant JC) attribue à Athéna le jaillissement des eaux thermales de Balaruc-les-Bains, afin de permettre à Héraclès de se ressourcer avant d’aller chercher les taureaux de Géryon et ramener les pommes d’or du jardin des Hespérides.

C’est ainsi, que nous pouvons considérer Héraclès comme le premier curiste de Balaruc-les-Bains.

Longtemps station de repos et de traitement des légions romaines, Balaruc-les-Bains a connu des heures de gloire au temps des Romains.

Au XVI siècle, Rabelais, dans Gargantua, cite les eaux de Balaruc.

En 1579, le docteur Dortoman, premier médecin d’Henri IV, et professeur à l’université de Montpellier écrit une monographie sur les eaux et les indications thérapeutiques de Balaruc-les-Bains.

En 1927, la ville est classée « Station climatique » ce qui va confirmer officiellement les bienfaits du climat méditerranéen.

En 1969, la municipalité inaugure un nouvel établissement thermal : Athéna qui permet de traiter 3 700 curistes par an.

En 1973, la station est classée « Station touristique Nouvelle ». En 1985, face au succès des thermes et au nombre croissant de curistes, la ville débute la construction d’un deuxième établissement : Hespérides qui ouvrira ses portes en juillet 1987.

En février 2015, le nouvel établissement thermal est inauguré.

Depuis le 1er janvier 2012, les Thermes de Balaruc-les-Bains, anciennement gérés en régie communale à autonomie financière, sont gérés par la Société Publique Locale d’Exploitation des Thermes de Balaruc-les-Bains (SPLETH).

La SPL a trois actionnaires publics : la Mairie de Balaruc-les-Bains (85 % du capital), Thau Agglo (14 %) et le Conseil Général de l’Hérault (1 %). Cette société anonyme à capitaux publics a pour objectif la gestion et l’exploitation des Thermes et de toutes les activités accessoires, annexes ou complémentaires. La SPLETH est la première SPL en France à être créée pour gérer une activité thermale.